5.12.14

Quand la mère de mon copain m’a passé ce livre en me disant « ça devrait te plaire! », j’ai lu le titre et je l’ai regardée. Dernier désir ?! J’en doute fort. Et puis, en rentrant d’un week-end dans le Périgord, je me suis dit Pourquoi pas. Tentons. Soyons fous.
Alors oui, son titre pourrait vous faire fuir, vous faire crier « c’est quoi ce Harlequin? » « Même Milady ne donne pas ce genre de titres à ses bouquins! »
Et vous auriez tort.___

Jonathan et Mina se sont reclus avec leur fils dans une maison isolée au fond de la campagne suite à leur trop plein de vie stressée parisienne. Dans le coin, seule une autre maison inhabitée et un château, dans lequel travaille d’ailleurs la jeune femme comme guide touristique. Un après-midi, quelqu’un frappe à la porte. Un nouvel arrivant, s’installant dans l’unique autre bicoque. Le destin fait bien les choses : Vladimir entre en matière de façon surprenante. Ils s’appellent tous Martin. S’entendent très bien assez vite. D’apéritifs en dîners, ils apprennent à se connaître. Mais Jonathan remarque rapidement que quelque chose ne va pas avec leur nouveau voisin. Mina et Romain se laissent porter, jusqu’à ce que…

Olivier Bodaçarre signe un roman d’une tension forte, à la limite de l’oppression. On ne peut que se sentir mal-à-l’aise tout au long de cette lecture. Mais la curiosité l’emporte puisque tout est amenée finement, un jeu dans lequel on rentre sans vraiment s’en apercevoir. Qui est ce voisin, que veut-il ?
Comment a-t’il trouvé tout cet argent ? Un héritage, vraiment ?

La chute vous laissera pantois. A la lecture de la quatrième de couverture, j’étais à cent lieues d’imaginer un roman d’une telle intensité. Il dérange. Et c’est parfait ainsi, puisqu’il a ce zeste de je ne sais quoi, en ce qu’il amène à se questionner sur nos relations aux autres, à notre rapport à l’argent. Est-on tous vénaux ? Le confort l’emporte-t’il toujours sur nos valeurs ? L’être humain peut-il dévier si vite ? Peut-on devenir fous, tous autant que nous sommes ?

J’ai découvert hier qu’il est le coup de coeur des libraires. M’étonne pas. Vous en avez marre du traditionnel Danielle Steel que vous offrent vos proches, des annuels Nothomb ou Higgins Clark ? Just go for it. Vous ne serez sûrement pas déçu(e)s.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s