6.03.16

Capture d’écran 2016-03-06 à 16.07.19

Vendredi soir, fin de semaine. 

     Tu sais que tu dois ressortir voir des amis, mais il te reste deux heures à tuer avant de te geler les doigts dans l’air froid du mois de Mars ?   J’ai ce qu’il te faut.
Alors sers-toi un verre, et installe-toi confortablement. Je te présente le nouveau Lemaitre, Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut.

   A la suite de ma lecture dudit Goncourt, j’avais enchaîné sur Verhoeven, recueil de plusieurs romans du même auteur publié au livre de poche, me semble-t-il, dont le personnage principal est le commissaire Camille Verhoeven, petit homme au caractère bien trempé. Si le papier bible ne vous fait pas peur, foncez !

    C’est donc tout naturellement que je m’étais attendu à un nouvel opus de ce genre policier, mais quelle ne fut pas ma surprise en entamant le volume sorti cette semaine ! Rien à voir. Allez, je vous en dit plus.

     Trois jours et une vie raconte l’enfance (puis la vie de jeune adulte) d’Antoine Courtin, d’une dizaine d’années alors et résident à Beauval avec sa mère. Privé de journées console avec ses amis, ses seuls fréquentations (j’allais écrire amis, puis je me suis ravisée, vous voyez, l’importance du sens) sont le petit Rémi Desmedt, six ans, et le chien de sa famille, Ulysse. A la suite d’un accident, Ulysse est tué et Antoine se sent alors plus seul que jamais. Souhaitant se réfugier dans sa cabane dans les bois, il ne sait pas qu’il est suivi… Ce qui advient par la suite bouleversera sa vie.

     La tempête de 1999 achèvera de monter cette atmosphère glauque d’apocalypse dans une bourgade ennuyeuse dont le déterminisme social semble être maitre.

         Culpabilité, entraide, nostalgie. Ces mots sont les premiers qui me viennent en tête lorsque je me dois de résumer ce livre. Mais n’allez pas croire qu’on en ressort déprimé, non. Au contraire, une certaine force en ressort, l’on a envie de se battre pour ce petit.

         Comme d’habitude, Pierre Lemaitre nous accroche avec brio. Il n’en porte que mieux son nom.

Bonne fin de week-end mes chatons,

Publicités

Une réflexion sur “6.03.16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s