16.10.17

En coup de vent, j’aimerais vous conseiller

 

0bc409b603340af14f4dff0f4653d866

 

Si vous êtes en manque de vacances,

Tangvald d’Olivier Kemeid aux éditions Gaïa

Per (Peter, Pierre?) Tangvald est né dans une famille norvégienne aisée et se laisse couler dans les flots tranquilles de sa vie jusqu’à ce que son père ne décide de le motiver un peu. Il lui fait prendre des cours de voile, et voici notre jeune loser parti faire plusieurs tours du monde, jalonné par ses conquêtes féminines. Une vie refusant l’ennui d’horaires de bureau et d’attente de week-end salvateurs. Une biographie d’un homme que l’on adore détester, qui sillonna le globe dans les années 70.

Si vous suivez les actualités, Imago de Cyril Dion aux éditions Actes Sud

Trois récits entremêlés habilement par le coréalisateur du documentaire Demain, primé  en 2016.  Nadr qui poursuit frénétiquement son frère Khalil depuis la Palestine jusqu’à Paris, Fernando qui traine ses souliers vernis de métro en bureaux, la tête haute et le regard méprisant. Et Amandine, au parcours semé d’embûches, qui s’isole dans les tréfonds d’une forêt pour ne plus entendre le bruit continuel de la civilisation qui l’oppresse. Et ces trois destins qui, subtilement, se rejoignent.

Si vous êtes d’humeur revendicative, Libres ! d’Ovidie et Diglee aux éditions Tapas 

Un joli manifeste, si ce n’est féministe, égalitaire, faisant tomber les tabous de la sexualité et projetant d’affranchir des diktats de notre société actuelle. Le tout illustré par la géniale Diglee, que vous pouvez d’ores et déjà découvrir ici.

Si vous avez un petit bout d’une dizaine d’années ou que, comme moi, vous aimez la BD jeunesse, La Brigade des cauchemars (T.1) par Franck Thilliez, Yomgui Dumont et Drac aux éditions Jungle Frissons

Quand l’auteur aux polars si bien documentés s’essaie à la BD, c’est également une réussite. Sous les dessins de Dumont et les couleurs de Drac, Tristan et Esteban s’immiscent dans les rêves des patients de la clinique d’Albert. A leurs risques et périls…

Si vous vous sentez l’âme d’une personnalité affirmée, Bakhita de Véronique Olmi aux éditions Albin Michel

Enlevée à 7 ans dans son Darfour natal, Bakhita traversera des déserts, des mers, jusqu’à la fin de son périple en Italie. Un roman que l’on pourrait penser dur de prime abord, mais qui nous infuse le courage de l’héroïne et sa force qui la propulseront jusqu’au rang de Sainte. Matière à réflexion, ce récit nous conte l’esclavage tout autant qu’une certaine vision de l’amour et de la joie.

 

A très vite mes chatons,

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s